Vous prendrez ici connaissance des motivations à l'origine de la création de mon élevage situé en France, au coeur de la région
Rhône-Alpes; entre Lyon et Grenoble.
     





Déjà en 1963 ...



J'ai eu la chance de grandir dans une maison où les animaux étaient omniprésents. Parmi ceux qui accompagnèrent mon enfance,était une chienne Loulou de Poméranie (c'était encore alors, le nom de la race), dont les qualités d'intelligence et de cœur dépassaient amplement l'esthétique. C'est à elle que je dois ma passion. Lors de sa disparition, je me promis que son successeur serait un « vrai » spitz blanc : inscrit au livre généalogique.
Après une quête de près de dix ans, je voyais enfin mes rêves prendre forme.
C'est au printemps 1984, en Allemagne que je fis l'acquisition de la première chienne qui fut la base de mon élevage; je la présentais bientôt en exposition; elle en rapporta de belles récompenses, et moi un inoffensif virus dont je ne souhaite pas guérir...

     

Pour commencer ma production, j'accueillis bientôt d'autres sujets dont les pedigrees étaient principalement basés sur les incontournables élevages allemands de petits et nains blancs Edelweiss von Haus Gohfeld, Zur Waldeslust, Vom Badstein.
Des lignées hollandaises: van Turfland, van Berietashof, sont ensuite venues élargir le cercle de famille .
Malheureusement, il semble que la variété blanche, si répandue initialement, ne bénéficie plus des faveurs qu'elle connut jusqu`à la seconde moitié du xx°siècle ; même dans les pays où elle était encore relativement facile à trouver.
Afin de poursuivre ma sélection, j'ai dû me tourner vers d'autres souches, et importer depuis l'Amérique, l'Australie et l'Asie, de nouveaux géniteurs qui devraient me permettre, grâce aux illustres lignées (Hadleigh, Padockwood, Nabob, Kim Kara, Blitzen, Silver Meadows, Bonner, Millamor..) dont ils ont hérité le patrimoine génétique, et à une sélection rigoureuse, de pérenniser cette variété blanche qui me tient tant à cœur.

     
     

Parallèlement, comme j'apprécie aussi les chiens d'une taille plus conséquente, c'est tout naturellement que je me suis tourné vers le spitz-loup, la plus grande variété de la race.
Le premier d'entre eux vit le jour en Suisse et avait des origines allemandes mais aussi anglaises et américaines. Cette chienne et sa progéniture ont été accouplées à des étalons d'origine germanique. Leurs descendants étaient satisfaisants mais ne correspondaient pas vraiment à mes préférences .
Là aussi, pour trouver mon idéal canin et afin d'améliorer type et construction de la production, j'ai dû recourir à des origines étrangères (U.S.A., Grande Bretagne, Canada), basées sur de grandes lignées de keeshond : Ledwell, Neradmik, Bonnyvale, Candray, Wistonia, YanKee, Windrift, Keesbrook, Klompen…

 




et... plus de 50 ans après!

     
J'ai, à regrets, pris la décision de cesser pour l'instant ma production des "loups" afin de me consacrer pleinement à mon programme d'élevage pour l'amélioration et la promotion des "blancs".